Aie, mon foie ! Comment remettre sur les rails un foie surchargé ?

Aie, mon foie ! Comment remettre sur les rails un foie surchargé après les fêtes de fin d’année ?

Repas copieux, lourds, riches, les fêtes de fin d’année sont dures sur le système digestif et particulièrement sur votre foie. Et c’est sans compter les mauvaises habitudes que l’on traine derrière soi.

Cet organe, le plus volumineux du corps, peut peser jusqu’à 1,5 kg. Il est situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen, juste sous la cage thoracique et au-dessus de l’estomac.

soulager-le-foie

Pourquoi votre foie est-il si important pour votre santé et votre bien-être quotidien ?

Le foie produit la bile qui sera déversée dans l’intestin grêle pour digérer et absorber les graisses en plus de certaines vitamines, notamment la vitamine K, nécessaire à la synthèse de facteurs de coagulation. Les vitamines A, D, E, K et B12 sont emmagasinées dans le foie, en plus du fer et du cuivre.

Les enzymes du foie décomposent les protéines des aliments afin qu’elles puissent être digérées et employées par le corps.

Le foie absorbe et métabolise la bilirubine, une substance jaune-rouge issue de l’hémoglobine lorsque les globules rouges se désintègrent, essentielle pour maintenant au taux de fer.

Il aide le corps à métaboliser les glucides et les transformer en glycogène, soit la source essentielle à la production de l’énergie du corps et maintenir un taux sanguin de sucre normal.

Le foie est une véritable usine de filtration : il filtre certaines substances du sang pour éviter qu’elles s’accumulent et causent des dommages. Celles qui proviennent de l’intérieur même du corps comprennent des hormones, telles que l’œstrogène, l’aldostérone et l’hormone antidiurétique. Celles qui proviennent de l’extérieur du corps comprennent, les polluants, les métaux lourds, l’alcool et d’autres drogues, virus et bactéries.

Après cela, si vous n’êtes pas convaincue… rendez-vous au prochain article sur la régénération du foie.

 

Une bonne nouvelle : votre foie se régénère

Le foie a la capacité unique de se régénérer et même de reconstituer des parties qui lui ont été enlevées afin de continuer à fonctionner.

Il faut savoir qu’en réalité, les crises de foie n’existent pas. Quand ce dernier est touché, c’est que nous sommes atteints de maladies plus graves comme l’hépatite et non d’une simple crise passagère.

Les crises proprement dites (notamment après le repas) sont plutôt dues à un dysfonctionnement de la vésicule biliaire. Cela s’accompagne souvent des douleurs à l’épaule droite, des maux de ventre, des vomissements, à des ulcères à l’estomac ou reflux gastriques ou à de problèmes intestinaux (des gaz, des douleurs abdominales, de l’aérophagie, des éructations, de la diarrhée ou de la constipation).

Néanmoins, en tant que responsable de nombreuses fonctions de notre organisme, si le foie se dérègle, plusieurs symptômes connexes pourront apparaître comme de la fatigue, de la nausée, une lourdeur digestive après les repas, des problèmes de sommeil, des démangeaisons de la peau, une plus grande sensibilité au froid, de l’asthme…

Le temps nécessaire à la régénération du foie varie selon l’âge, la nutrition, la présence de dommages au foie et dans certains cas la quantité de foie qu’on a enlevée.

bouillote

Comment aider votre foie à se nettoyer et se régénérer naturellement ?

Petites règles d’hygiène de vie : éviter de manger certains aliments comme les plats en sauce, les fritures, les viandes grasses, le sucre blanc, les farines blanches, les aliments contenants des additifs, l’alcool.

Ces simples bonnes habitudes peuvent suffire pour permettre aux fonctions digestives de reprendre correctement leur travail.

Toutefois, pour certaines personnes, il faudra en faire plus en faisant une analyse détaillée vos habitudes alimentaires et mettre en place une diète spécifique pour alléger le travail du foie et soutenir son drainage. Pour cela, chaque personne étant unique, il est recommandé de votre adresser à votre nutrithérapeute pour convenir d’une rencontre.

Certaines herbes peuvent également vous aider dans un traitement de base. Des capsules ou des tisanes d’artichaut, de chardon-marie ou de boldo sont bien connues et facilement accessibles en magasin de santé naturelle. La fameuse bouillotte chaude sur son ventre est un truc de grand-mère ou encore je jus de citron dilué dans un verre d’eau (température pièce) au réveil. L’ail, le jus de betterave, le chou sont aussi des aliments à privilégier. Toutefois, pour traiter une surcharge chronique du foie, cela pourrait s’avérer insuffisant.

Un drainage plus ciblé à votre cas et/ou une cure peuvent bien plus efficace. La gemmothérapie (phyto par les bourgeons), le jeune (court et partiel), les cure de légume et/ou fruit, les bains (…) peuvent organiser dans un programme de traitement de nutrithérapeute. Ce type de traitement n’étant pas fait ou à la portée de tout le monde, il est mieux de consulter pour recevoir l’information détaillée et se faire accompagner.

Lisez aussi :  »Grand ménage du printemps »

pottstown-weekend-market-1

Nettoyer un foie surchargé, la parole aux clients de Nourrir sa santé

Et mes clients, qu’en pensent-ils ?

Il est étonnant de voir qu’en quelques semaines, ils sentent mieux. Le meilleur exemple est celui du sommeil : fini le réveil entre 1 et 3 h du matin, la langue pâteuse le matin, l’impression de se réveiller plus fatigué qu’au coucher…

Plus d’entrain, une digestion facile sans rot, sans gaz, au revoir la constipation ou alternance avec la diarrhée, fini les rages de sucre et les hypoglycémies en après-midi, voilà d’autres effets positifs ressentis après un nettoyage du foie et l’implantation d’habitude alimentaire saine et adaptée à sa condition.

 

Quand Véronique m’a proposé le programme, ouf je me suis dit que ce ne serait pas facile. Pourtant, j’ai intégré progressivement les recommandations, une par une ; les suivis ont permis d’ajuster le programme à ma réalité, mes progrès ou mes résistances. Et en trois semaines déjà, je pouvais voir la différence sur mon sommeil. Dormir lol. C’est toute une différence dans ma vie’. Sophie, 55 ans, Montréal.

 

J’étais le roi du steack au souper, du sandwich au jambon et des frites au diner et de la collation à la crème glacée… et de la petite chip devant le Canadien. Je partais de loin. Mais quand je me suis fait dire, attention diabète. Cela m’a fait un sacré électrochoc. C’est ma femme qui voulait que je consulte. Je n’avais rien à perdre. Faut dire que je me trainais au bureau. Avec le recul, j’avoue que c’était une bonne idée. En fait je me sens tellement mieux que j’ai même repris la course à pied. Bye bye les coups de pompe, la migraine, l’eczéma… Et merci à Nourrir sa santé. Steve, 43 ans, Montréal

Faites comme eux, prenez soin de votre foie et demandez de l’aide à Nourrir sa santé (438 492 4987 ou nourrirsasante@gmail.com)

pub-2016