Au printemps, on a envie d’un grand nettoyage

Ah enfin le printemps est là ! Fini les plats lourds et en sauce, le  »confort food », on rêve de salades, de fraîcheur et de légèreté dans son assiette. Excellente idée, votre corps a besoin aussi de faire le grand ménage.

Résultats de recherche d'images pour « grand menage »

Le foie (et la vésicule biliaire), les intestins et les reins jouent un rôle primordial dans le processus d’intoxication et de désintoxication. Ils sont des émonctoires, des voies de passage entre l’intérieur et l’extérieur de votre corps. Il est donc possible de les utiliser pour se  »nettoyer » en stimulant leur fonction naturelle mais aussi en permettant leur fonctionnement optimal.

Lorsque le foie a détecté une toxine, il éliminera de l’organisme notamment via la bile. Mais cela implique un bon fonctionnement de la vésicule biliaire. Si elle est engorgée par de petites pierres ou du « sable « , elle ne permettra pas l’excrétion de la toxine. La bile passe par les intestins pour y terminer le cycle de désintoxication, à condition que votre alimentation contiennent suffisamment de fibres et d’eau. L’état de la flore bactérienne joue également un rôle important dans ce travail d’élimination. Enfin, les reins éliminent par l’urine certains résidus produits par le foie, de même que les sous-produits du métabolisme protéique.

Lisez aussi ‘‘aie, mon foie’‘.

Le foie, la vésicule biliaire, les reins et les intestins sont des émonctoires très sollicités au quotidien. Les changements de saisons, particulièrement l’automne et le printemps, sont un bon moment pour les mettre au repos et ainsi les revitaliser.

Certaines personnes choisissent des cures de  »désintox » très sévères. Personnellement, je préfèrent les méthodes douces. Une personne qui fait de l’encrassage chronique supportera mal une telle cure et verra même son état empiré. Si vous êtes dans cette situation, il est important d’avoir une prise en charge par un praticien en naturo/nutri. Chaque individu est différent; cette démarche doit être personnalisée et suivie.

  

Si vous êtes en relative bonne santé générale, l’envie de salade que fait naître le printemps en vous est tout à fait salutaire. Les salades stimulent doucement le travail de nettoyage de vos émonctoires cités plus hauts. Oui mais lesquelles ? Quelles salades devriez-vous favoriser pour qu’elles agissent efficacement sur vos émonctoires foie-vésicule-intestin-rein ?

La réponse : les salades et herbes amères !

La plupart des gens font la grimace devant ces salades, préférant le goût doux.  Mais une salade iceberg n’a aucune avantage hormis d’apporter de l’eau à votre corps.

Ce goût amer des plantes est destiné à décourager les animaux de les manger. C’est une protection naturelle pour les plantes. Les animaux vont quand même les manger des aliments amers en petite quantité lorsqu’ils sont malades. En effet, l’amer a de nombreux bénéfices médicinaux et stimule des réponses physiologiques importantes.

  • stimulation de la sécrétion d’acides digestifs ce qui améliore la digestion des aliments en général et l’absorption de leurs nutriments.
  • digestion et régularité à la selle.
  • baisse de la sensibilité alimentaire.
  • stimulation de l’appétit (cf les apéritifs amers étaient à l’origine des  »médicaments » pour l’apéritif et mieux digérer) et meilleur sentiment de satiété.
  • stimulation de la sécrétion du mucus dans l’estomac contre les ulcères.
  • alcalinisant et moins porteur de parasites.
  • amélioration du taux de sucre dans le sang.

De manière générale, les végétaux amers comme les salades sont connus depuis la nuit des temps pour améliorer les fonctions du foie et de la vésicule biliaire en les débarrassant des toxines qui causent inflammation et maladies.

  

Mais quelles salades sont amères ? Sortez votre panier et partons à la cueillette…

A l’épicerie, vous trouverez facilement la roquette, le concombre amer, la chicorée, le chou kale, le radiccio, l’endive, le cresson…

Mais comme le printemps s’accompagne aussi d’une irrépressible envie de sortir, vous pourriez ajouter l’utile à l’agréable autant que la marche en campagne, à la montagne ou même en ville stimulera aussi un autre groupe d’organes émonctoires nécessaires à la  »désintox » naturelle : peau-poumons-rein !

Sortez votre panier et allez cueillir le pissenlit, une plante extraordinaire pour un nettoyage en douceur. Il suffira de vous baisser pour remplir un panier en quelques minutes.

Résultats de recherche d'images pour « pissenlit salade »

 »Outre sa grande richesse en potassium, le pissenlit contient de bonnes quantités de fer, de calcium, de cuivre, de silice et de manganèse. Quant à la racine, elle renferme, en plus des principes amers, de l’inuline et des sucres complexes, des substances qui favorisent la multiplication de bactéries intestinales bénéfiques. Le pissenlit renferme aussi des acides gras, de la choline (un nutriment important pour le foie), des vitamines du complexe B, des vitamines C, D et K ainsi que des flavonoïdes et des caroténoïdes. » Passeport Santé

 »Puissant tonique, nettoyeur du sang, stimulant de la sécrétion biliaire, capable de réveiller tout organisme qu’une alimentation riche et le manque d’exercice ont rendu paresseux, le jus de pissenlit, à raison d’une ou deux cuillerées à soupe le matin et le soir, était jadis conseillé en cure d’un mois au printemps. On l’exprime de préférence le jour même à l’aide d’un extracteur à jus. Il se prépare avec moitié feuilles et moitié racines et se boit en remerciant les dieux et déesses d’être aussi efficace à petites doses. Parce que, à plus hautes doses, on serait franchement pas capables! » Passeport Santé

Dans une salade, le pissenlit saura mettre du punch tout en vous apportant des bienfaits inestimables. Ramasser le jeune quand les pousses viennent tout juste de sortir et donc non fleuri. Il en sera plus facile à apprécier son amertume sans vous tirer une seule grimace. Peu de chance de le confondre avec autre chose… C’est une petite plante dont les feuilles sinuées forment une rosette à la base. Sa racine est longue et robuste.

Saviez vous que les boutons peuvent se consommer comme condiment au vinaigre. Les fleurs s’utilisent pour faire du vin ou de la gelée. Ses racines séchées et rôties servent de substitut de café. Intéressant pour une plante que l’on considère comme une mauvaise herbes dans nos cours et jardins !

Vous pouvez aussi les faire sauter sans les cuire totalement pour ne pas perdre ses effets bénéfiques. Il accompagnera vos plats à peu de frais mais avec superbe.

Résultats de recherche d'images pour « pissenlit salade »

Lisez aussi sur la chicorée et le romarin

Petite recette de Plus saine la vie :

Résultats de recherche d'images pour « pissenlit bienfait »