L comme lobby

L comme lobby

L comme lait et lobby, un titre excellent de Patrick Lagacé qui donne toute la mesure de ce qu’il se passe dans notre cadi !

Tout le monde est excité, on attend avec impatience le nouveau Guide alimentaire canadien. Faut dire que même les nutritionnistes membres de l’ordre n’hésitaient plus à le critiquer ouvertement tellement il était indigne de notre pays. Bâti avec l’aide des Kellog’s et cie, il était le parfait exemple de ce qu’il ne fallait pas faire.

Maintenant est-ce que ce nouveau Guide sera une bible à suivre les yeux fermé. Euh, je me retiendrais par prudence. Mais bon voilà un début de révolution se profite. Exit le conseil  »2 verres de lait c’est mieux ». Les produits laitiers passent d’une recommandation de 4 par jour à une « place éventuelle parmi d’autre aliments protéinés ». 

Vous le savez que je ne suis absolument pas pro lait. Mais je n’interdis pas non plus à mes clients qui le supportent. Je recommande par contre de laisser uniquement au lait une place « plaisir » de temps en temps. Pas plus.

Aucun aliment ne devrait être diabolisé. Mais il faut aussi arrêter de prendre les gens pour des valises. Il est faux de croire que les produits laitiers sont nos  »meilleurs amis pour la vie ». Le lait consommé en excès (plus que de temps en temps pour le plaisir gustatif) fragilise la structure osseuse; il n’est pas une source exclusive de calcium – Sinon il y aurait plus de 2 milliards d’asiatiques avec des problèmes d’ostéoporose ! Or, c’est tout le contraire. C’est un mal très occidental justement là ou la consommation de lait est abusive – il est est riche en phosphore et en graisses saturés; son calcium est très mal absorbé et assimilé; et les bactéries du fromage ne permet pas de rééquilibrer le microbiote; le lait est un aliment inflammatoire (il ne soigne pas les ulcères au contraire) qui nuit à tout le système digestif.

Pour ceux qui en mangent, les produits laitiers fermentés (yaourt, kéfir, fromage…), de bonne qualité (d’animaux en pâturage, bio, fait avec de vraies bactéries…) sont la meilleure option. Le plaisir est essentiel
sentiment de bien-être. Il est vrai que le lait est source de plaisir. Mais pour ceux qui ne tolèrent pas le lactose et/ou la caséine, il existe maintenant tellement de substitut qu’ils seront tout à fait capables de vivre ce plaisir gustatif et booster ainsi leur dopamine.

Quand aux producteurs laitiers qui crient au scandale… bon je n’aurais qu’un conseil : arrêter les usines à vache et revenez à votre véritable métier. Vous cesserez d’être la victime de l’industrie agroalimentaire et d’être dépendant d’une seule filière, vous aurez un meilleur sentiment du travail honnête de paysan et dégagerez de meilleurs revenus.

Pour ceux qui ne sont pas convaincu, je permettrait de citer à nouveau M Lagacé  »Bien sûr que le Conseil canadien de la viande va trouver que la viande, c’est bon pour vous. Bien sûr que Kellogg va trouver que les céréales, c’est excellent pour bien commencer la journée. Bien sûr que les producteurs laitiers du Canada trouvent qu’un verre de lait, c’est bien, mais que deux, c’est mieux… »
….
 »Pour faire dérailler S-228 ?
Pas cinq lobbyistes…
Pas dix lobbyistes…
Pas 20 lobbyistes…
Non, c’est plutôt 79 lobbyistes qui parlent aux attachés politiques, ministres, sénateurs et fonctionnaires fédéraux pour leur jurer que le sucre et les hamburgers, c’est pas si mauvais pour nos enfants. »

WIKIPÉDIA

Voilà ne mettons pas notre santé aux mains des lobbyistes, ni du gouvernement d’ailleurs, revenons à l’essentiel, des aliments simples et naturels non exclusifs.

Articles L comme lobby et Les produits laitiers écartés

Faire son cidre maison aux épices (fermenté, sans alcool)

Faire son cidre maison aux épices (fermenté, sans alcool)

Que préparez-vous pour Noël ? Voici un aperçu : mon cidre maison sans alcool fermenté. Super pétillant et fruité. Idéal pour les enfants. Pour les adultes aussi mais rien n’empêche d’ajouter un peu de rhum ahaha.

Ingrédients

Voici la recette :

Notez que les quantités seront à adapté selon vos contenant de fermentation. Dans cette recette, j’ai 4 litres de jus pour faire 10 bouteilles de 75cl.

  • jus de pomme brut (acheté et bio)
  • des épices de votre choix. J’ai utilisé du gingembre (2 gros morceaux, pelés en coupé en dé d’un cm, 3 morceaux d’un cm de curcuma frais, 3 bâtons de cannelle, 9 gousses légèrement écrasées de cardamome, 3 – 4 graines de poivre de Kampot ramené du Cambodge, 3 à 5 clous de girofle)
  • 3 à 4 oranges selon la grosseur
  • 3 à 4 cuillères à café bombée de levure de boulanger

J’ai mélangé le tout dans une (ou plusieurs) bouteille à fermentation (pour le vinaigre par exemple). J’ai fait fermenté le mélange 2,5 jours à température pièce (21 /22C environ).

Le mélange a vite moussé et a fait de bulles. L’utilisation d’un barboteur est recommandé, sinon dégazez un peu pour enlever un peu de pression de temps en temps.

Puis j’ai du mettre en bouteille après 2,5 jours (ce qui est plutôt rapide) tellement ça fermentait du tonnerre. Les bouteilles ont été placées au frigo ou chambre froide pour stopper le processus. 

Le cidre est très fruité et  »frais » en bouche. Il plaira au enfants et aux plus grands. Il fait également comme mix dans un cocktail.

Nourrir sa santé, c’est 100% plaisir !