Déficit de magnésium : les enfants autistes, hyperactifs et épileptiques en première ligne.

Trop souvent nous sommes sans le savoir carencés en magnésium. En ce qui concerne les enfants autistes, hyperactifs et épileptiques, c’est presque systématiquement le cas. Pourquoi sont-ils si concernés ?

La plupart des gens ne se doutent pas de l’importance du magnésium dans le fonctionnement de l’organisme. Élément essentiel de notre organisme, s’il commence à manquer dans les cellules, le corps compense le déficit en puisant dans ses propres réserves – dans les os et le foie. Quand les pertes sont plus importantes que les compensations, des symptômes généraux de manque apparaissent : constipation, perte d’appétit, malaise général, fatigue, épuisement rapide, crampes musculaires, fourmillements, irritabilité, troubles du sommeil, migraine, mauvaise concentration et changements psychiques.

Dans leur travail de trouver des causes et des solutions pour les enfants TSA, hyperactifs et épileptiques, les chercheurs ont porté leur attention aux profils en minéraux. Certains médecins comme Dr Marianne Mousain-Bosc, ont ainsi remarqué que ces derniers présentaient de nombreux déficits et particulièrement en magnésium.

Ces médecins e chercheurs soutiennent que cette anomalie en magnésium aurait même une cause génétique. Plus exactement il s’agirait d’une anomalie du transport du magnésium dans la cellule qui aurait été identifiée. Ainsi, même si l’alimentation est normale, c’est la concentration cellulaire qui serait insuffisante. Nous savons en effet qu’un déficit en magnésium cellulaire est lié aux protéines TRPM 6 et TRPM 7 et peut avoir des conséquences pathologiques sévères comme une excitabilité du cerveau. On sait aussi qu’une baisse du magnésium au niveau du liquide céphalo-rachidien va se traduire par des crises épileptiques et des crises convulsives. C’est pourquoi un rétablissement d’un taux correct de magnésium diminuera l’excitabilité des cellules.

Face à ce constat, selon Autism Research Institut, plus 20 études sur la vitamine B6 et le magnésium en lien avec l’autisme incluant 12 en double aveugle, placébo contrôlé, ont démontré que la combinaison B6-magnésium serait ainsi recommandée pour aider ces enfants à mieux fixer ce minéral si vital pour leur bien-être. La transmission de l’influx nerveux au niveau de la synapse et la libération des messagers chimiques du cerveau sont alors impliqués.

Même dans le cas d’une petite déprime ou grosse dépression, le magnésium se portera à votre rescousse. Une nouvelle étude rapporte que les suppléments de magnésium pourraient représenter une alternative sûre et efficace aux médicaments contre la dépression et ses états associés. :Pour en savoir plus : ICI et ICI

En général, quelles sont les autres causes possibles des carences en magnésium :

  • La production et la transformation alimentaires industrielles
  • Une mauvaise alimentation non équilibrée, les régimes et une diète très riche en calcium ou encore le manque de vitamines B1, B2 et B6.
  • Certains médicaments tels que les diurétiques, les antibiotiques et certaines chimiothérapies.
  • Causes endocriniennes (certaines maladies de la thyroïde, maladies des reins et des glandes surrénales).
  • Un diabète mal contrôlé (l’hyperglycémie force la perte du magnésium par les reins).
  • La consommation excessive d’alcool car l’absorption du magnésium ne peut se faire dans le tube digestif et en raison d’une importante excrétion de l’urine.
  • L’absorption insuffisante (Maladie de Crohn, de maladie cœliaque, de colite ulcéreuse et de maladies intestinales similaires accompagnées de diarrhées) et après certaines opérations.
  • Le stress – un mode de vie rapide et stressé augmente les besoins de l’organisme en magnésium.
  • Les personnes âgées (apports réduits et mauvaises alimentation et toutes les raisons énumérées précédemment).

Quels sont les principaux aliments riches en magnésium ?

Au premier rang viennent les légumes verts (C’est la saison, pas d’excuse), les céréales complètes, les fruits frais et secs, le chocolat (le vrai, pas les barres chocolatées), les légumes secs (Ah les bonnes veilles  »beans »).

Pour savoir si vous et/ou votre enfant aurait avantage à bénéficier d’une diète enrichie et adaptée à sa condition complétée par une cure de magnésium et B6, et à quel dosage, contactez moi et obtenez un rendez-vous dans les meilleurs délais.

Enfin trois derniers conseils si votre consultation a déjà eu lieu :quand on commence une cure de magnésium, il est préférable 1) de fractionner la dosage journalière en 3 prises; 2) les premiers jours, on ne prendra qu’une ou deux doses pour éviter les petits désagréments (ex. diarrhées); 3) le magnésium se prend toujours à jeun avant les repas ou 1h30 à 2 heures après les repas pour éviter aussi de provoquer les petits désagréments.

Pour bien choisir son magnésium, voici un article qui sera vous guidé :

http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/les-complements-alimentaires/les-principaux-complements-alimentaires/les-complements-correcteurs-de-l-alimentation/le-magnesium/quel-magnesium-choisir.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *