Les petites et grandes vertues de nos herbes aromatiques

Trop souvent oubliées dans nos jardins, les herbes aromatiques n’ont pas seulement bon goût. Elles sont aussi fort utiles comme  »petite médecine » préventive du quotidien et les coups de pouce pour soulager les petits et grands bobos.

Un aperçu sur…

La sauge officinale

sauge-officinale-salvia-officinalis

UTILISATION INTERNE que ce soit en tisane, teinture mère ou simplement ajouter à vos plats

  • Astringente et antiseptique : en gargarismes pour les maux de gorge et la toux du fumeur.
  • Anti-inflammatoires : en gargarisme pour la gingivite, de pharyngite, d’amygdalite ou d’aphte.
  • Fébrifuge : en tisane pour soulager la fièvre.
  • Tonique nerveux : stimulante des glandes surrénales, en cas d’état dépressif, d’asthénie, de vertiges et d’hypotension.
  • Digestive : dans les plats ou en tisane, elle soutient la digestion gastrique, traite les vomissements, les diarrhées et les douleurs abdominales.
  • Stimulante hormonale (œstrogénique) : pour régulariser les cycles menstruels, calmer les douleurs des règles, combattre les bouffées de chaleur au moment de la ménopause, ou encore la leucorrhée.
  • Antisudorifique : pour lutter contre une transpiration excessive et pour la réguler.
  • Antiacnéique : idéal pour la puberté

UTILISATION EXTERNE

  • Astringente et antiseptique : les feuilles fraîches de sauge comme premier secours en cas de morsure ou de piqûre et pour désinfecter les plaies et aide à la cicatrisation.

Attention

  • L’huile essentielle de sauge contient de la thuyone, une substance abortive et neurotoxique. Déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d’épilepsie. Également en cas de cancer du sein, ou de tout cancer œstrogèno-dépendant, fibrome, mastose.
  • En raison de la quantité de vitamine K contenue dans la sauge et de son action anticoagulante, à utiliser avec précaution chez les personnes se trouvant sous traitement médicamenteux anticoagulant.
  • Susceptible aussi d’interagir avec des médicaments contre l’anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l’épilepsie.

La sauge officinale pourpre en cuisine :

  • Les fleurs en décoration de plats et notamment des salades, et en infusion.
  • Les feuilles pour accompagner les viandes: le porc, l’agneau, le veau, les volailles, les gibiers; et les poissons gras et notamment l’anguille.
  • Pour relever le goût des pommes de terre et de la tomate, des saucisses, des omelettes, des farces à l’oignon ou des sauces au vin.
  • Pour agrémenter les soupes, en particulier la soupe à l’oignon et aromatiser le vinaigre.
  • En Grèce, elle sert à préparer un excellent thé.

La sauge est une plante indissociable de la cuisine Méditerranéenne.

Sage plant on a white background
Sage plant on a white background

Source : Doctissimo, Phytomania, Plantesaromatiques.com, Vialesherbes, Plantes et Santé